Rencontre avec Lucie, qui souhaite expérimenter la cohabitation intergénérationnelle

Lucie a 20 ans, et est étudiante. Elle s’apprête à présenter le concours des écoles de journalisme, et souhaite s’orienter vers la cohabitation intergénérationnelle à partir de janvier ou février, en région parisienne.

Pourquoi la cohabitation intergénérationnelle ?

Je pense que  la cohabitation intergénérationnelle c’est avant tout apporter à l’autre. Il est clair qu’au quotidien, on n’a pas les mêmes préoccupations, les mêmes tracas.. Mais justement, ca fait du bien de partager, ca nous aide à avoir un point de vue extérieur sur nos propres problèmes, et à aider l’autre à faire de même. Sinon plus simplement, je souhaite en ce moment préparer les concours pour les écoles de journalisme. Je veux travailler calmement et avoir une présence à mes cotés, tout en apportant un peu de réconfort à une personne qui pourrait se sentir parfois un peu trop seule.

Qu’attends-tu de ton hôte ?

Je dirais un accompagnement positif, une présence et un partage d’expérience. Je sais que j’aime beaucoup passer du temps à bavarder avec mes grands-parents : ils me racontent leur vie, des anecdotes.. Cela m’aide souvent à relativiser, à voir mes problèmes d’un autre oeil. De plus, j’adore avoir leur point de vue sur l’actualité, ils ont souvent de quoi comparer et apporter une certaine perspective historique, cela m’aide à nuancer mes propos et mes avis. En tant que future journaliste, je pense que c’est tout de même essentiel, surtout lorsqu’on remarque la certaine décadence du milieu. C’est en tout cas un peu tout ca que j’aimerais retrouver avec mon colocataire.

Pareillement, que penses-tu pouvoir lui apporter ?

Je ne sais pas si du haut de mes 20 ans, je pourrais prétendre pouvoir lui apporter un nouveau regard sur la vie. Toutefois, je pourrais surement lui apporter mon dynamisme, ma motivation, une fraicheur au quotidien ! Et de même, lui apporter une aide sur tout ce qui est informatique ou technologie : je sais que beaucoup de personnes âgées en ont besoin. Et sinon je pense que ce qui est essentiel, c’est aussi briser cette solitude qui touche trop de personnes âgées, comme je le remarque avec mes grands parents. Je ne pense pas que ce soit un énorme effort que de partager quelques moments sympathiques qui redonnent le sourire, surtout que selon moi, c’est une très belle expérience de vie que de partager entre différentes générations.

Comme Lucie, beaucoup d’étudiants cherchent à se loger à partir de janvier ou février. Si vous souhaitez héberger un jeune dans le besoin, n’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :